Les mesures à prendre pour prévenir la grippe intestinale

La grippe intestinale est le plus souvent causée par des virus, mais peut également provenir de bactéries comme la salmonelle et l’E. Coli, ainsi que de certains parasites. Très souvent bénin, la grippe intestinale peut tout de même s’avérer très dangereuse, selon le virus qui en est à l’origine. C’est le cas du rotavirus.

Le rotavirus est un type de virus qui cause la grippe intestinale et peut rendre les enfants plus malades par rapport à d’autres types de virus comme l’adénovirus, l’entérovirus, l’astrovirus et le virus Norwalk.

Le rotavirus est résistant au froid en milieu extérieur, entre 4 et 20C ° ce qui explique le pic de contaminations au cours des mois d’hiver.
Sa transmission se fait directement avec un malade, mais aussi indirectement en touchant une surface souillée ou par l’ingestion d’un aliment contaminé.

24 heurs après la contamination, les symptômes commenceront à se manifester. Ils incluent à la fois des symptômes digestifs et infectieux, dont les diarrhées, les nausées, les douleurs abdominales, les vomissements, la fièvre, le dégoût et la fatigue.

Il n’y a pas un antiviral spécifique aux rotavirus, mais on peut aider le patient à soulager ses symptômes en lui prescrivant, un anti-vomitif, un anti-diarrhéique, du paracétamol, des probiotiques pour rétablir la flore intestinale et des antispasmodiques. (N’oubliez pas de consulter votre médecin)

Pour éviter toute contamination, les personnes présentant des symptômes de gastro-entérite, ne doivent pas être mis en contact avec de la nourriture, ni les ustensiles. De plus, tout objet auquel les malades ont touché, devra être désinfecté (télécommande, poignées de porte, robinets…). Il en va de même pour les espaces communs (WC, douche…).

En plus de se mesures, vous devez vous laver les mains au savon après tout contact avec le patient. Pour plus de précautions, utilisez des gants jetables pour manipuler le linge de la personne malade. Son linge doit être lavé séparément à très haute température.

Si malgré tout vous attrapez une grippe intestinale, l’approche conventionnelle essentielle, d’une importance vitale, est de vous assurer de ne pas vous déshydrater, ce qui pourrait entraîner de graves problèmes, la mort dans le pire des cas.

Donc si aucune des approches naturelles suivantes ne fonctionne, vous devez absolument vous rendre aux urgences pour être examiné. On vous administrera généralement un fluide de réhydratation par voie intraveineuse pour écarter rapidement le danger mortel d’une déshydratation.

Toutefois, le protocole simple ci-après suffit la plupart du temps pour se débarrasser d’une grippe intestinale, bien avant d’en arriver à ce point.
Si vous avez eu des vomissements, mettez votre estomac au repos complet pendant au moins trois heures. C’est à dire ne rien manger ni boire, pas même de l’eau, ni même le bon vieux remède de grand-mère « biscuits secs et limonade ».

Après trois heures, si vous n’avez pas eu de nouveaux vomissements, vous pouvez recommencer à boire de l’eau, par petites gorgées. J’insiste, ne recommencez à boire de l’eau, par petites gorgées, que si vos symptômes se sont stabilisés et que vous n’avez pas eu de nouveaux vomissements. Si vous la tolérez bien, vous pouvez progressivement augmenter les quantités d’eau.
Continuez pendant une à deux heures puis, si vous avez bien toléré cette étape, vous êtes prêt pour la phase finale…

Quelle est la phase finale ?
Des probiotiques de qualité en très grande quantité.
Choisissez surtout une marque de bonne qualité, puis prenez de grosses doses toutes les 30 à 60 minutes jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux. Lorsque je dis « grosses doses », cela signifie que vous pouvez finir le flacon entier en 24 heures si c’est nécessaire. Ce n’est généralement pas nécessaire, cependant, car en suivant les conseils ci-dessus, la plupart des gens se sentent mieux après quelques heures.

Facebooktwitterlinkedinrssyoutube

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *